D. A. F. de Sade
D. A. F. de Sade
Biographie : Vie et oeuvre de D. A. F. de Sade.

En 1799, an VIII de la République, Donatien Alphonse François de Sade (1740-1814) publie Les Crimes de l'amour. Le livre compte onze nouvelles "héroïques et tragiques" composées entre 1787 et 1788, pendant son séjour à la Bastille. La polémique sur la paternité de Justine ou les Malheurs de la vertu fait alors rage et le divin marquis tente de se démarquer de sa production clandestine en se présentant sous son véritable nom comme homme de lettres et homme des Lumières. Sur la défensive, il fait précéder ses Crimes de l'amour d'un court essai intitulé Idée sur les romans, rédigé précédemment comme "Avertissement" pour un projet de recueil de ses Contes et Nouvelles.

Non sans une certaine duplicité, l'auteur des Cent Vingt Journées de Sodome s'y défend d'être l'auteur des ouvrages libertins qu'on lui attribue et parle littérature, dressant un tableau très personnel de l'histoire du roman depuis l'Antiquité jusqu'à ses contemporains. Entre divers commentaires sur Voltaire, Rousseau, Crébillon, Madame de La Fayette, Richardson, Marivaux, Scarron, l'Abbé Prévost ou encore Restif de la Bretonne, le petit traité, émaillé de conseils aux jeunes écrivains et de réflexions théoriques sur le processus de création littéraire, répond à plusieurs questions sur l'origine et le sens du roman et explique pourquoi celui-ci doit peindre le vice afin d'apprendre la vertu aux lecteurs.