Jim Thompson

Biographie Jim Thompson
Jim Thompson
1275 âmes

Éditions de La République des Lettres
ISBN 978-2-8249-0214-2
Prix : 5 euros
Disponible chez • GoogleFnacKoboAmazoniTunes
et autres librairies numériques
Jim Thompson

Écrivain et scénariste américain, Jim Thompson — pseudonyme de James Myers Thompson — est né le 27 septembre 1906 à Anadarko, dans l'Oklahoma (États-Unis). Son père est shérif, sa mère institutrice.

À partir de 15 ans, il occupe au Texas divers petits boulots dans des journaux, des puits de pétrole, une usine d'aviation, un hôtel, ou encore un cinéma. En 1929, il suit des cours à l'Université du Nebraska. Son père, d'abord riche, dépense beaucoup et entraîne sa famille dans la misère au moment de la crise des années 30.

En 1931, il épouse Alberta, une femme très catholique qui lui donne trois enfants. En 1942, il part vivre à New York et publie son premier roman, Maintenant et sur la Terre (1942), dans lequel il évoque les raisons de sa rupture avec le parti communiste (cet engagement politique lui vaudra d'être sur la liste noire) et la mort de son père qui aurait avalé le rembourrage de son matelas dans un asile d'aliénés.

Jim Thompson écrira au total vingt-neuf romans, tous plus noirs les uns que les autres et la plupart servant avant tout à rembourser des dettes. Citons entre autres Avant l'orage (1946), Un meurtre et rien d'autre (1949), Cent mètres de silence (1950). Dans les années 50, il s'installe à Los Angeles et travaille sur les scénarios d'Ultime razzia et Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick. Il signe quelques scénarios de séries télé et de nouveaux romans noirs comme Le Démon dans ma peau (1952) et Des cliques et des cloaques (1954, adapté en 1979 au cinéma par Alain Corneau sous le titre Série noire, avec Patrick Dewaere et Marie Trintignant).

Son roman le plus célèbre, Pop. 1280, paraît en 1964. Traduit en français sous le titre de 1275 âmes et publié sous le numéro 1000 de la Série Noire, Marcel Duhamel, son traducteur, estime que face à ce texte, véritable "gouffre de scepticisme, de pessimisme, de cynisme, d'érotisme, de vulgarités, de sadisme, d'hypocrisie, de roublardise, de blasphème et de sacrilège, [...] Jim Thompson tient au bout de sa plume son rachat et 1275 âmes sa justification: outrances de style, de langage et de sentiments ressemblent à s'y méprendre à des hurlements de damnés. Et font parfois penser à Henry Miller, Louis-Ferdinand Céline, Alfred Jarry, Erskine Caldwell et même Lautréamont. Bref, suivant l'angle où l'on se place, l'ouvrage est ou bien une apologie de l'abomination, ou bien un réquisitoire contre toutes les vacheries du monde, ou encore une bouffonnerie". Le cinéaste Bertrand Tavernier en tirera le film Coup de Torchon (1981), avec Philippe Noiret et Isabelle Huppert dans les principaux rôles.

Dans les années 60 et 70 paraissent notamment Les Arnaqueurs (1963, adapté en 1990 au cinéma par Stephen Frears), À deux pas du ciel (1967) et Rage noire (1972), dont le premier titre était Mère blanche, Fils noir, sans doute le roman le plus fort qu'il ait écrit avec 1275 âmes.

Les héros de Thompson sont de "braves types" que la saloperie du monde (misère, racisme, enfer conjugal) transforme en "super-salauds" férocement individualistes. Ce sont souvent aussi des "zéros" alcooliques et impuissants qui dissimulent en eux un tueur.

Jim Thompson est mort lui-même dévoré par l'alcool et la maladie, dans la misère et l'anonymat. Considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands auteurs de romans policiers du XXe siècle, tous ses livres sont maintenant régulièrement réédités et adaptés avec succès au cinéma.

Jim Thompson est mort le 7 avril 1977 à Huntington Beach (Californie), à l'âge de 71 ans.

Jim Thompson
1275 âmes